Une solution écologique pour supprimer les peintures au plomb !

en partenariat avec :

CONFÉRENCES À VENIR

Inscrivez-vous gratuitement aux conférences du Grand Circuit. Public : maitres d’ouvrage publics et privés, diagnostiqueurs, bureaux de contrôle, bureaux d’études, architectes, filière amiante, collectivités locales, entreprises de travaux+ d’infos

Rappelons que le constat des risques d’exposition au plomb (CREP) est obligatoire pour tout immeuble construit avant 1949, lors de la vente et de la location. Si les analyses des peintures s’avèrent positives, il est fortement conseillé de supprimer les peintures contenant du plomb sans quoi les habitants risquent son ingestion ou son inhalation, le risque étant d’autant plus grand si ces mêmes peintures sont endommagées. Une solution : le bio-décapant universel.

UNE SOLUTION ECOLOGIQUE : LES BIO-DECAPANTS UNIVERSELS

Sans danger pour l’environnement et l’utilisateur, les bio-décapants universels pour peinture s’adaptent à la plupart des surfaces. Ce type de produit à base d’eau est une solution curative d’enlèvement complet des peintures. Il est particulièrement efficace pour tous les travaux qui consistent à supprimer de manière définitive les peintures au plomb, et ce quel que soit le type de support : bois, métal, brique, pierre, plâtre…

Caractéristiques

  • Non toxique et non corrosif – sans danger pour l’utilisateur (dans le respect des conditions normales d’utilisation)
  • Efficace sur tous types de substrats
  • Élimine plusieurs couches en une seule application
  • Respecte l’environnement (sans COV, sans chlore)
  • Permet une utilisation intérieure et/ou extérieure
  • Sans odeur

Avantages

  • Biodégradable
  • Simple d’utilisation, il ne nécessite aucune précaution particulière concernant sa manipulation ou son stockage.
  • Solution 100% sûre pour l’utilisateur (aucun risque de lésions pour les mains)
  • Facilement utilisable par les particuliers et les non-professionnels

Applications

Dans le bâtiment, ce type de produit peut s’utiliser sur les surfaces intérieures et extérieures (murs, façade d’immeubles d’habitation…).

TECHNIQUES DE TRAITEMENT

Travaux préparatoires

Avant toute chose, il convient de gratter les peintures qui s’écaillent, cela engendrera des poussières. Il est donc important de préparer la surface de travaux : isoler la zone de travaux, poser des bâches, se protéger (masque, gants…)…

Il est souvent impossible de savoir quel est le type ou l’état de la surface sous la peinture à enlever. Avant de démarrer un projet, il est important de réaliser un test préalable sur une petite partie de la zone à décaper afin de s’assurer que les résultats seront satisfaisants. Ceci permettra également de déterminer l’épaisseur du produit à appliquer et le temps de contact nécessaire pour supprimer la peinture. Si vous procédez à une application du produit insuffisante ou inégale ou trop rapide, il est probable que vous devrez renouveler l’application du produit.

Le décapant peut être ensuite appliqué à la brosse, au rouleau ou au pistolet basse pression.

Application

L’épaisseur de la couche à appliquer varie, selon l’âge, le type de revêtement et l’épaisseur de la peinture à enlever (se référer au test préalable). Plus la peinture est vielle et les couches multiples, plus il faudra appliquer le bio-décapant en couche épaisse.

Pour de meilleurs résultats, il est recommandé d’appliquer le produit à une température comprise entre 15 et 35°C. En dessous de 3°C, le produit peut mettre plus de temps à agir.

A noter : pour une efficacité maximale il est recommandé d’appliquer 2 couches :

  • Une première couche fine à laisser poser pendant 30 minutes.
  • Une deuxième couche selon l’épaisseur déterminée pendant le test avant travaux. Laisser agir de 3 à 24H.

La surface traitée avec le bio- décapant respire. Les échanges d’air et de vapeur d’eau peuvent donc s’effectuer normalement sans altérer le matériau. Le décapant ne change pas l’apparence du support.

Retrait du produit et nettoyage

Enlever précautionneusement le produit en le soulevant à l’aide d’une raclette, un grattoir ou un couteau à bande. Utiliser une brosse en nylon dure ou une éponge à gratter pour éliminer les résidus, en faisant particulièrement attention aux creux, fentes, craquelures ou partie fissurée où le dépôt est plus persistant. Les surfaces décapées à l’extérieur doivent être rincées abondamment avec un jet d’eau, les surfaces intérieures avec un vaporisateur ou avec de l’eau et une éponge. Vous pouvez également utiliser à l’intérieur de l’alcool dénaturé pour supprimer les résidus persistants.

Collecter les résidus de peinture, de décapant et de plâtre dans des sacs plastiques. Ne pas mettre ou stocker ces déchets dans des containers en métal. Nettoyer dès l’opération de décapage terminée votre équipement et matériel à grande eau ou avec de l’alcool dénaturé.

A noter : Bien laisser sécher la surface décapée avant de repeindre ou de réenduire.

La technique de décapage ne fonctionne que sur les surfaces des supports, il est donc important d’effectuer un carottage pour vérifier que le plomb n’aurait pas migré en profondeur, dans le plâtre par exemple.

Pour en savoir plus :

Encapsuler le plomb dans les peintures

VIDEO – Diagnostic plomb : comment ça marche ?

Constat des Risques d’Exposition au Plomb (CREP)

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire

*