Les conseils avant cession/acquisition

Vendre ou acquérir une entreprise sont des étapes importantes dans la vie d’un entrepreneur et nécessitent donc une stratégie. Voici quelques conseils !

La préparation

 

La cession/acquisition engendre des formalités et des négociations souvent longues et délicates, c’est pourquoi on compte généralement aux alentours d’une année.

 

Pour se préparer au mieux, il est intéressant  de :

  • suivre une formation aux techniques de négociation
  • définir ses objectifs
  • faire appel à des professionnels : cabinets de conseils, experts-comptables, juristes…
  • échanger avec d’autres personnes étant dans la même situation
  • échanger sur le sujet avec son entourage aussi bien professionnel que personnel

 

 

Informations et protection

 

Lors d’une acquisition, le repreneur devra aller à la recherche d’informations stratégiques notamment après du tribunal de commerce, il est également recommandé de faire une enquête auprès de la clientèle, des fournisseurs et partenaires.

 

De l’autre côté, le vendeur doit s’assurer que l’acquéreur potentiel ne fait pas d’espionnage. Afin d’être à même de lui divulguer des informations concernant la société mise en vente en toute sécurité, il signera avec l’acquéreur potentiel une clause de confidentialité garantissant la protection de ces données.

 

Par ailleurs, l’acquéreur peut demander une garantie d’actif et de passif (garantie de bilan) qui assure l’authenticité des documents comptables et lui permet donc de limiter les risques.

 

Enfin, il existe un autre type de protection : la clause de non-concurrence. Elle est négociée par l’acquéreur contre une reprise d’activité similaire du vendeur.

 

D’autre part, le processus de négociation engendrera toute une série de questions autours des modalités de reprise qu’il faudra fixer. Y-aura-t-il un accompagnement de la part du vendeur ? Pendant combien de temps ? Les salariés conserveront-ils leur poste ?…

 

 

Prix et modalités de paiement

 

Si les modalités de paiement arrivent en fin de processus, l’entente sur une fourchette de prix se fait en amont, puisque les négociations ne peuvent commencer sans elle.

 

En fin de parcours, les différentes parties devront s’accorder sur le paiement : comptant ou différé ? En titres, en cash ? En fonction des résultats ou fixe ?

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire

*