Bruits de couloir : le diagnostic gaz pour la location accélère

La loi ALUR ajoute pour la location (en plus des diagnostics performance énergétique, plomb, amiante et ERNMT) un état de l’installation intérieure d’électricité et de gaz, dont l’objet est d’évaluer les risques pouvant porter atteinte à la sécurité des personnes. Le législateur s’était laissé 6 ans pour publier les décrets. Il semble accélérer pour le diagnostic gaz.

 

 

QUELLE ECHEANCE POUR LE DECRET ?

Les travaux viendraient de débuter pour rédiger le décret, la volonté du législateur serait de finaliser les décrets pour le 1er trimestre 2015 !

QUEL APPORT EN TERME DE CHIFFRE D’AFFAIRES ?

Difficile de définir quel sera l’apport en terme d’activité sans connaître le décret d’application. Néanmoins en se basant sur les diagnostics gaz lors des ventes, on estime que 35% des logements sont concernés.

Hasardons nous à quelques chiffres : appliqué au marché du locatif avec ses 1,4 millions de locations par an, ce serait alors un apport de quelques 490 000 diagnostics supplémentaires. Combien les diagnostiqueurs vont facturer en plus cette prestation, disons 50 Euros TTC ? Ce sera donc au total, pour la France entière en année pleine, 24 millions d’Euros TTC en plus. Soit environ 4 000 €TTC par diagnostiqueur immobilier en plus par an.

Mais tout dépendra du prix de vente du diagnostic gaz pour la location !

Résumé :

La future obligation de diagnostic gaz obligatoire pour la location (loi ALUR) est une bonne nouvelle pour la profession qui va encore venir renforcer les perspectives 2015. Retrouver notre article sur les perspectives 2015 pour le diagnostic immobilier : http://www.amelioronslaville.com/document/lire/2137_perspectives-pour-le-marche-du-diagnostic-immobilier-en-2015

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire

*