L’ERNMT porteur de nouveaux marchés

Infodiagnostiqueur.com a réalisé une enquête en septembre 2014 auprès des 8837 diagnostiqueurs immobiliers portant sur la réforme de l’ERNT devenu l’ERNMT en juillet 2013. Résultat : les diagnostiqueurs ont de plus en plus recours à la sous-traitance et aux solutions en ligne. De quoi développer des nouvelles opportunités de marché.

Un ERNMT plus complexe et plus engageant que l’ERNT. C’est ce constat faisant suite à la réforme ERNMT qui a amené le site Infodiagnostiqueur.com a réalisé une enquête, en septembre 2014, auprès des 8837 diagnostiqueurs immobiliers.

Sur les 310 diagnostiqueurs ayant participé à l’enquête, la moitié estiment que la réforme ERNMT rend plus complexe la réalisation du diagnostic “Etat des risques naturels, miniers et technologiques” et qu’elle engendre plus de responsabilités. Suite à ce changement, 36,% des diagnostiqueurs interrogés ont choisi de pallier à ces difficultés en ayant recours à la sous traitance tandis que 20,4% facturent les ERNMT plus chers. 5,5% ont même été découragés par la complexité de la réforme et ont arrêté de proposer le diagnostic.

De nouvelles opportunités de croissance

« La naissance d’un monde nouveau ne peut se faire sans douleurs », clamait le philosophe Auguste Comte. Alors pour pallier aux difficultés de la réforme ERNMT, un diagnostiqueur immobilier sur deux réalise le diagnostic via une solution en ligne permettant de gagner en temps et en sécurité juridique.

Cette enquête permet donc de faire apparaître de nouvelles opportunités de croissance pour de nombreux cabinets. Si un cabinet réalise une vingtaine d’ERNMT par mois au tarif moyen de 20 à 40 €, il pourrait augmenter son chiffre d’affaire de 7000€ HT par an. En effet, l’enquête a révélé que 30% des cabinets ne facturent pas le diagnostic ERNMT et 10% ne le fournissent pas à leurs clients.

Par ailleurs la complexité induite par la réforme justifie pleinement une augmentation du tarif. Les appels d’offre seraient aussi un moyen de vendre de grands volumes d’ERNMT.

Reste à convaincre les professionnels des bénéfices envisageables et de leur rappeler l’importance de ce diagnostic souvent qualifié de parent pauvre. La réglementation risque d’ailleurs de s’alourdir avec l’apparition en 2015 de l’Etat des risques de pollution des sols (ERPS). Ce qui laisse présager de belles opportunités de marché !

 

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire

*