La productivité des diagnostiqueurs immobiliers pour un meilleur chiffre d’affaires

De la productivité dépend sa compétitivité et sa rentabilité. Explications.

Le temps pour réaliser le diagnostic immobilier est doublé par les tâches périphériques

Pour les diagnostiqueurs, le temps “en expertise” est le coeur du métier, néanmoins il ne faut pas oublier l’ensemble des “tâches périphériques” qui peuvent être extrêmement chronophage !

Ce sont dans l’ordre de la prestation (en plus de l’expertise) :

  • répondre au téléphone
  • saisir la mission
  • récupérer les clés
  • se déplacer sur le bien
  • ramener les clés
  • rédiger le rapport
  • gérer les analyses
  • expédier le dossier
  • informer le client/prescripteur
  • …et dans le pire des cas relancer pour un impayé !

Ces tâches périphériques double le temps associé à l’expertise elle-même.

Diagnostiqueur immobilier : 1 jour de commercial par semaine ?

Il faudrait également prévoir un jour de commercial par semaine (suivi de ses clients et démarche de nouveaux clients) pendant lequel la productivité (réussite) jouera également un rôle central…sans parler du temps qu’il faut consacrer à la gestion son entreprise.

Le chiffre d’affaires du diagnostiqueur immobilier fortement impacté par la productivité

Pour gagner en productivité, le diagnostiqueur immobilier a plusieurs solutions, parmi les principales :

  • mettre en place dès que cela est possible de nouvelles solutions informatiques (et notamment les logiciels métiers)
  • disposer d’équipements et d’instruments de mesures efficaces
  • optimiser les déplacements
  • caler une organisation rigoureuse

De cette productivité, on explique, en partie, les écarts de chiffre d’affaires du simple au double d’un diagnostiqueur à un autre. ..

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire

*