DEFIM, l’histoire d’un réseau de diagnostic immobilier, interview de François-Philippe Croué

Président du réseau DEFIM, François-Philippe Croué revient sur son parcours dans le secteur du diagnostic immobilier. Chef d’entreprise depuis toujours, il a navigué dans plusieurs domaines : web agency, développement et animation commerciale. Rencontre.

Infodiagnostiqueur : Pouvez-vous nous raconter l’histoire de DEFIM ?

François-Philippe Croué : « Au départ, je suis entré dans le diagnostic immobilier pour créer, développer  et animer le réseau de franchise DEFIM, appelé par un ami qui gérait cette entreprise qu’il avait créée avec sa mère en 2001. De l’entreprise au réseau, il n’y a qu’un pas. J’ai donc silloné la France, développé l’offre et posé les fondations du réseau. Puis, Christian Grard nous a rejoints pour accélérer son expansion. Le résultat ? En Mai 2010, nous comptions 57 franchisés. Mais avec le fil du temps, et la lassitude de certains, j’ai quitté l’entreprise pour un certain temps et un peu plus de deux ans plus tard, Christian Grard et moi avons racheté l’entreprise (en octobre 2012). Et il y avait du travail ! À commencer par rajeunir l’image de l’entreprise un peu vieillotte et s’adapter au marché, qui à cette époque, était complexe (baisse des ventes, nombre de diagnostiqueurs trop important pour le marché, etc.). Nous avons tout remis à plat et avons eu la force de tenir, avec le soutien des franchisés, avant de poser, début 2013, les nouvelles bases du réseau DEFIM. À  cette époque nous avons fait le pari que le marché allait se stabiliser avec des arrêts d’indépendants et en parallèle, l’arrivée de nouveaux diagnostics. Bref, nous avons eu l’intuition que le marché allait se professionnaliser. Nous avions vu juste à l’époque. Alors sans attendre, 2013 et 2014 furent des années de renouveau pour DEFIM avec un nouveau look et une nouvelle organisation, nous avons réussi à devenir le 4ème réseau de franchise tout en restant indépendant.

Infodiagnostiqueur : Aujourd’hui, quelles sont les valeurs du réseau ?

François-Philippe Croué : « C’est d’avoir une société pérenne dans le respect du développement de nos franchisés et surtout dans le respect du service rendu à nos clients finaux. Nous faisons du travail de qualité et cela est très important pour nous ».

Infodiagnostiqueur : Selon vous, comment le marché du diagnostic va-t-il évoluer ?

François-Philippe Croué : « Avant de parler d’évolution, il faut d’abord comprendre l’organisation du secteur qui regroupe plusieurs typologies de structures. Nous avons les gros réseaux intégrés, les sociétés indépendantes de taille importante, les petits cabinets indépendants et, bien entendu, les franchises dont les franchisés (pour notre réseau) peuvent compter jusqu’à 19 salariés. Aujourd’hui, force est de constater que le métier est devenu, d’un point de vue réglementaire et technique, extrêmement complexe : formations, contrôles, évolutions réglementaires, pression des acheteurs ou des vendeurs pour faire baisser les prix en cherchant l’erreur dans le diagnostic, etc.  Alors le diagnostiqueur, pour faire face, doit s’appuyer sur des spécialistes et les réseaux de franchise comme DEFIM lui offrent cette possibilité. Chez DEFIM, celui qui se lance dans le diagnostic immobilier prend d’abord en charge les diagnostics liés à la transaction ou la location ainsi que des états des lieux. Avec le temps et l’expérience, il peut se spécialiser en amiante avant travaux et en démolition, en DPE Mention… Le secteur du diagnostic immobilier se professionnalise et c’est certainement cela qui m’a le plus marqué tout au long de ma carrière et qui annonce une belle pérennité pour les réseaux ».

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire

*