Selon Médiamétrie, ce sont 4 millions d’internautes qui souhaitent acheter un bien sous un an, et 80% des experts du secteur immobilier prévoient une poursuite de la croissance des ventes en 2018, dans le neuf comme dans l’ancien, par rapport à 2017, qui avait déjà été une année record, avec 958 000 transactions dans l’ancien. Un certain nombre de diagnostics avant-vente à réaliser en perspective, donc.

Par ailleurs, 2018 a vu la mise en place d’un certain nombre de nouvelles obligations concernant les diagnostics immobiliers :

  • Les diagnostics gaz et électricité avant location sont obligatoires pour tous les types de logements depuis le 1er janvier ;
  • les communes devront avoir publié leurs Secteurs d’Information sur les Sols qui devront certainement, à terme, être inclus dans le nouvel État des Risques et Pollutions (ERP), qui est venu remplacer l’ESRIS et l’ERNMT ;
  • Le diagnostic radon, plusieurs fois annoncé, et plusieurs fois repoussé, a également de fortes chances de voir le jour en 2018, avec un nouveau repérage amiante avant-travaux, et certainement une réforme du DPE.

Un marché en croissance, donc, et qui tend à se consolider, après quelques exercices plus complexes, autour d’obligations légales toujours plus précises, et qui est prêt à accueillir de nouveaux professionnels. Le point sur les modalités d’exercice de la profession de diagnostiqueur immobilier.

La certification : passage obligatoire

La certification est un passage obligé pour exercer la profession de diagnostiqueur immobilier. Elle est à la fois une garantie de compétence de l’opérateur, une exigence des assurances professionnelles, et un gage de qualité pour le client.

Les formations ne sont cependant plus suffisantes seules, puisque, désormais, l’accès à la profession nécessite également des pré-requis de formation initiale dans la technique du bâtiment, pour le DPE et le repérage amiante : bac+2 minimum et/ou expérience professionnelle de 3 ans dans ce domaine.

En dehors des diagnostics « Assainissement Non collectif » et « ERP », qui ne nécessitent aucune certification, cette dernière est obligatoire pour tous les autres diagnostics, que ce soit une certification unique (Gaz, électricité, termites) ou une certification « avec ou sans mention » (DPE, amiante, plomb).

Nouvel arrêté certification ODI : objectifs et changements

L’arrêté « compétences » a été publié le 8 juillet dernier. Il réforme et harmonise les différents dispositifs de certification des diagnostiqueurs immobiliers. Il entrera en vigueur au 1er avril 2019 pour les diagnostiqueurs et le 1er octobre 2018 pour les organismes de formation. Le point avec Sébastien MAURICE, directeur du CESI Certification, organisme de […]

L’assurance professionnelle

Le Code Civil impose que toute personne ayant causé un dommage à autrui est tenue de le dédommager.

En matière de diagnostic, ces dommages peuvent prendre des formes différentes et variées, allant de l’erreur matérielle dans un constat (non détection d’amiante ou de plomb), à la mauvaise interprétation des données d’un DPE, en passant par des dommages qui peuvent avoir été causés lors de l’inspection d’une chaudière ou d’une installation électrique, à un mesurage mal évalué…bref, les motifs de sinistres sont nombreux dans le domaine du diagnostic immobilier.

La réglementation de la profession impose donc que tout diagnostiqueur réalisant les diagnostics amiante, CREP, termites, gaz, électricité et DPE souscrive « une assurance permettant de couvrir les conséquences d’un engagement de sa responsabilité en raison de ses interventions » (article L271-6 du Code de la Construction et de l’Habitation), dont le montant de la garantie ne peut être inférieur à 300 000 euros par sinistre et 500 000 euros par année d’assurance (article R271-2 du Code de la Construction et de l’Habitation).
Cette obligation d’assurance impose au diagnostiqueur de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle (RCP) permettant de couvrir les risques de sinistres relatifs à son activité.

En effet, la profession de diagnostiqueur immobilier présente des risques importants en termes de coûts, qui peuvent provenir ou non de la qualité de leur diagnostic.
Ainsi, un diagnostic comportant des erreurs importantes qui remettent en cause la validité des conclusions du rapport (non détection d’amiante entraînant l’obligation pour l’acquéreur de faire réaliser des travaux de retrait ou de confinement, par exemple), entraînera pour le diagnostiqueur l’obligation de réparer le préjudice. Lequel, en la matière, peut s’avérer très lourd.

Il en ira de même pour un mesurage Carrez erroné entraînant une contestation de l’acquéreur sur le prix de vente. Le vendeur pourra se retourner contre le diagnostiqueur pour obtenir réparation de son préjudice (remboursement d’une partie du prix de la vente).
D’une manière générale, les sinistres des diagnostiqueurs sont financièrement assez lourds, ce qui explique cette obligation.

L’évolution de la jurisprudence ne se fait pas non plus en faveur des diagnostiqueurs, et tend au contraire à interpréter de manière extensive le champ de la responsabilité financière de ces derniers en cas de sinistre qui aurait pour origine une erreur de diagnostic. La Cour de Cassation a ainsi décidé en 2015 qu’un diagnostiqueur ayant commis une erreur dans le cadre d’un diagnostic termites se voyait dans l’obligation de couvrir financièrement les frais de réparation des dégâts des insectes, mais aussi des frais annexes à ce préjudice principal, comme les frais de relogement et le préjudice moral.

Cette obligation d’assurance est générale, puisque la responsabilité du diagnostiqueur sera recherchée dans tous les cas de litiges relevant d’une erreur de diagnostic, quand bien même :

  • l’erreur de diagnostic serait imputable à l’un des salariés du diagnostiqueur, puisque ce dernier est responsable des erreurs et des manquements de ses salariés dans le cadre de l’exécution de leur mission ;
  • l’erreur de diagnostic serait imputable à un sous-traitant du diagnostiqueur (même si, dans certains cas, la responsabilité peut être atténuée), puisque c’est contre ce dernier que vont se tourner les autres parties à la transaction dans un premier temps ;
  • le diagnostiqueur agirait en tant que sous-traitant, puisque l’assureur du donneur d’ordre se retournera contre l’assureur du sous-traitant ;
  • le diagnostiqueur aurait reporté des mesures fausses dues à une défectuosité de ses outils de mesures, car il est responsable du bon fonctionnement de ses appareils (quitte ensuite à se retourner contre le fabricant).

Cette obligation est absolue dans la mesure où le Code de la Construction et de l’Habitation interdit :

  • d’établir un diagnostic amiante, CREP, termites, gaz, électricité et DPE sans disposer d’une assurance professionnelle ;
  • de faire établir un de ces diagnostics par un professionnel ne disposant pas d’une assurance professionnelle.

Le non-respect de ces obligations est puni d’une contravention de 5ème classe.

S’installer diagnostiqueur immobilier

Le métier de diagnostiqueur immobilier peut s’exercer, comme presque toute profession, de toutes les manières : seul ou en association, en franchise, en licence de marque, en partenariat… Nous allons ici aborder les différentes modalités d’exercice de la profession.

La question s’est longtemps posée de savoir si le diagnostiqueur immobilier avait un statut commercial ou libéral. Il est désormais acté que la profession a un caractère avant tout commercial, et qu’elle relève du code APE 71.20B « Analyses, essais et inspections techniques ». Les modes d’exercices de la profession sont donc les mêmes que pour les commerçants, ainsi que ses formes d’exercice : société commerciale (SARL, EURL, SAS…) ou exercice en nom propre.

Pour démarrer de manière plus « encadrée », et surtout, pour bénéficier d’un savoir-faire éprouvé, il est également possible d’intégrer des structures plus ou moins contraignantes : les réseaux de prescripteurs, les plateformes et les franchises.

Les plateformes

Les plateformes sont en quelque sorte des intermédiaires, apporteurs d’affaires, qui assurent l’interface entre les diagnostiqueurs et des « grands comptes ». Souvent créées par des groupes immobiliers, des groupes bancaires, ou de simples entreprises spécialisées, les plateformes vont de la simple intermédiation commerciale en apportant des demandes de diagnostics aux diagnostiqueurs qui en sont membres, contre rémunération, jusqu’à la prise en charge de certaines contraintes administratives ou de secrétariat (envois des rapports, facturation, prise de rendez-vous…).

Les avantages sont évidents, puisque les plateformes permettent au diagnostiqueur de se concentrer sur la partie opérationnelle de son métier, tout en lui assurant un chiffre d’affaires. Cette tranquillité a cependant un prix, certaines plateformes prenant des commissions allant jusqu’à 35%, voire plus. Et surtout, elles peuvent présenter un risque certain quant à l’indépendance du diagnostiqueur qui est, rappelons-le, l’une des conditions légales de l’exercice de sa profession. C’est pourquoi il est interdit à un diagnostiqueur de réaliser l’intégralité de son chiffre d’affaires avec une seule plateforme. Elles peuvent cependant permettre de s’assurer un minimum de CA en période creuse.

Les réseaux de prescripteurs

Un prescripteur est, comme une plateforme, un apporteur d’affaires, dans le sens où il va amener des clients au diagnostiqueur. A la différence près que le prescripteur est censé ne pas être rémunéré par le diagnostiqueur.

Les premières années de la profession ont amené leur lot d’abus en tout genre, dont le plus flagrant fut la pratique du commissionnement, aujourd’hui interdite (décret n° 2010-1200 du 11 octobre 2010). Elle consistait pour le diagnostiqueur à reverser une commission à l’agence immobilière sur chaque prestation que celle-ci lui avait amenée.

Un réseau de prescripteurs est complexe à mettre en place, puisqu’il s’agit de remonter à la source de la transaction immobilière, à laquelle on trouve le plus souvent les agences immobilières, ainsi que les études notariales mais également, de plus en plus, des plateformes numériques qui servent d’intermédiaires entre acheteurs et vendeurs.
L’autre difficulté consiste à convaincre un prescripteur ayant une approche purement commerciale de la transaction immobilière avec des arguments très techniques liés à la profession de diagnostiqueur…

La franchise

La franchise est le mode d’exercice le plus intégré. Il permet de bénéficier de nombreux avantages, liés notamment à la notoriété de l’enseigne, à sa réputation et à l’importance de son réseau de prescripteurs.

Sur le fond, intégrer une franchise signifie d’accepter de travailler suivant une méthode standardisée, généralement imposée aux franchisés. Intégrer une franchise a également un coût à l’entrée (une somme fixe qui peut parfois intégrer les équipements nécessaires), puis donne lieu au versement, par le diagnostiqueur, d’un pourcentage de son chiffre d’affaires.

Le système de la franchise existe pour toutes les activités commerciales, du fleuriste au magasin de bricolage, et permet souvent de démarrer dans de bonnes conditions, et en ayant moins à axer les efforts sur la partie « prospection ». Mais à la condition d’accepter d’en payer le prix à l’entrée (généralement plusieurs dizaines de milliers d’euros)

Tous les articles sur le sujet

amiante-sncf-prejudice-anxiete

Amiante : 226 décisions de retrait de salariés de situations dangereuses notifiées

Depuis l’entrée en vigueur le 1er juillet 2016 de l’ordonnance sur les nouveaux pouvoirs de l’inspection du travail qui a étendu les possibilités d’arrêts de travaux en matière de risque d’amiante, 226 décisions visant à retirer les salariés de situations dangereuses ont été notifiées.

France Num : la boîte à outils pour accompagner la numérisation des TPE et PME

Article rédigé en partenariat avec NetPME.

Conjoint de l’exploitant : un nouveau régime fiscal pour un vrai statut

Article rédigé en partenariat avec NetPME.

La Carte BTP à l’heure du rescrit social

Depuis le 27 décembre 2018, les employeurs peuvent obtenir par rescrit une réponse explicite de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) sur l’application ou non du dispositif de la Carte BTP à leurs salariés. Les modalités d’application ont été intégrées dans la partie réglementaire du code du travail au nouvel article R. 8291-1 par le décret n° 2018-1227 du 24 décembre 2018.

La Carte BTP à l’heure du rescrit social

Depuis le 27 décembre 2018, les employeurs peuvent obtenir par rescrit une réponse explicite de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) sur l’application ou non du dispositif de la Carte BTP à leurs salariés. Les modalités d’application ont été intégrées dans la partie réglementaire du code du travail au nouvel article R. 8291-1 par le décret n° 2018-1227 du 24 décembre 2018.

Conditions de travail : les dispositions entrées en vigueur au 1er janvier et celles attendues en 2019

L’année 2019 sera jalonnée de plusieurs événements en matière de santé et sécurité au travail : tour d’horizon des dates à ne pas manquer ou des sujets à suivre.

decret-diagnostic-amiante-avant-travaux

Conditions de travail : les dispositions entrées en vigueur au 1er janvier et celles attendues en 2019

L’année 2019 sera jalonnée de plusieurs événements en matière de santé et sécurité au travail : tour d’horizon des dates à ne pas manquer ou des sujets à suivre.

Les apprentis embauchés à partir du 30 avril 2019 ne seront plus obligés de voir le médecin du travail

Même les apprentis affectés sur des postes à risque, et qui doivent bénéficier d’un suivi individuel renforcé, pourront faire leur visite d’information et de prévention, lors de leur embauche, chez un médecin de ville. Cela devra en priorité être un médecin avec lequel le service de santé au travail a signé une convention. Explication des 6 étapes de ce dispositif expérimental, qui devra prouver qu’il apporte une souplesse pour embaucher des apprentis.

Apprentissage : Les conditions pour devenir maître sont simplifiées

Article réalisé en partenariat avec Net PME.

Prélèvement à la source (PAS) : des dispositifs aménagés pour les particuliers employeurs et les TPE/PME

Article rédigé en partenariat avec NetPME.

Les PME bientôt dispensées de commissaires aux comptes

Article rédigé en partenariat avec NetPME.

Le mal de dos coûte très cher aux employeurs… mais ils peuvent agir !

Le mal de dos, à l’origine de 30 % des arrêts de travail de longue durée, coûte cher aux employeurs. L’assurance maladie lance une campagne pour les sensibiliser et les inciter à faire de la prévention. De nouveaux équipements mais aussi l’organisation du travail permettent de réduire les risques.

Electricien : les enjeux d’aujourd’hui et de demain

Emmanuel Gravier, président de la Fédération française des entreprises du génie électrique et énergétique (FFIE), donne les nouvelles orientations de la FFIE dans le cadre du renouvellement pour trois ans de son mandat. L’occasion de commenter les enjeux actuels et futurs pour les électriciens. > Lire l’interview complète <

Enquête « Retour d’expérience des certifiés » : un haut niveau de satisfaction pour la certification ISO 14001

La norme ISO 14001 impose une série d’exigences relatives à la mise en place, au fonctionnement et à l’amélioration continue de la performance environnementale des entreprises via l’utilisation rationnelle des ressources et la réduction des déchets. Et ce, grâce à la mise en œuvre d’un système de management environnemental qui constitue le cœur de la […]

Une « aide à l’emploi unique » pour les TPE et PME qui adoptent l’apprentissage

Article rédigé en partenariat avec NetPME.

Gérer son cycle de certification pour éviter la suspension

Les points de passage obligés de surveillance et les formations périodiques peuvent rapidement devenir un casse-tête de planning qui, s’ils sont mal gérés, peuvent aller jusqu’à la suspension. Une situation qu’il convient d’éviter. Les conseils de Céline Jacquemard, attachée commerciale chez CESI Certification, organisme de certification accrédité. Lors des opérations de surveillance documentaire, nous nous […]

Fiscalité : expérimentation d’une limitation de la durée du contrôle dans les PME

Article rédigé en partenariat avec NetPME.

Le boom des instruments de mesure connectés

Caméras, testeurs, mètres laser… les indéfectibles compagnons du diagnostiqueur sont désormais tous reliés à un support numérique. Phénomène marketing ou évolution radicale du métier ? Le point avec Jean-Michel Catherin, dirigeant de Testoon.

Un service client optimisé avec la géolocalisation de véhicules pour les électriciens

Pour les sociétés contractantes en électricité, l’adoption d’une solution de géolocalisation de véhicules peut présenter de nombreux avantages. En effet, les données de suivi de véhicules permettent une meilleure connaissance du temps nécessaire pour effectuer telle ou telle mission, aidant ainsi les responsables administratifs à rédiger des devis plus précis, à optimiser l’affectation du personnel […]

Les examens de certification : une nouvelle modalité optimisée

Passer les examens de certification de diagnostiqueurs immobiliers s’avère souvent compliqué entre réglementation, disponibilité et déplacement . Quelles sont les modalités les plus adaptées à votre situation ? Le point sur le sujet avec Céline JACQUEMARD, Correspondante certification chez CESI Certification, organisme de certification accrédité. Fini le stress des examens collectifs minutés : Depuis janvier […]

Sécurité et santé au travail : une démarche sur-mesure pour chaque entreprise

Article rédigé en partenariat avec NetPME.

Nouvel arrêté compétence : comment optimiser son intégration ?

Le nouvel arrêté « compétences » entrera en vigueur le 1er avril 2019 pour les diagnostiqueurs. Ce nouveau dispositif peut, selon les cas de figure, devenir un casse-tête opérationnel et financier. Il est cependant possible d’optimiser son intégration en fonction de sa situation : les conseils de Sébastien MAURICE, directeur du CESI Certification, organisme de […]

Nouvel arrêté compétence : proroger ou passer en certification initiale ?

Le nouvel arrêté compétence entrera en vigueur le 1er avril 2019 pour les diagnostiqueurs. Ce nouveau dispositif offre plusieurs possibilités pour les diagnostiqueurs devant être recertifiés en 2019. Des solutions qui sont à envisager au cas par cas selon que la date de recertification est antérieure ou postérieure à l’entrée en vigueur de l’arrêté. Deux […]

Nouvel arrêté certification ODI : objectifs et changements

L’arrêté « compétences » a été publié le 8 juillet dernier. Il réforme et harmonise les différents dispositifs de certification des diagnostiqueurs immobiliers. Il entrera en vigueur au 1er avril 2019 pour les diagnostiqueurs et le 1er octobre 2018 pour les organismes de formation. Le point avec Sébastien MAURICE, directeur du CESI Certification, organisme de […]

Fermeture estivale : il faut prendre quelques précautions

Article rédigé en partenariat avec NetPME.

Prélèvement à la source : un report d’un an requis pour les petites entreprises

Article rédigé en partenariat avec NetPME Les particuliers employeurs ne seront impactés par le prélèvement à la source qu’en 2020, soit un an plus tard que les entreprises. La CPME réclame le même traitement pour les TPE/PME dans son communiqué du 13 juillet. « La Confédération des Petites et Moyennes entreprises (CPME) réclame une équivalence […]

Refonte de la certification des diagnostiqueurs : les réponses à vos questions sur le Grand Circuit

Applicable dès le 1er avril 2019, l’arrêté redéfinissant les critères de certification des diagnostiqueurs immobiliers est publié au Journal Officiel.

Certification des organismes de formation : Global Certification se porte candidat auprès du Cofrac

GLOBAL Certification®, spécialiste de la certification des Organismes de Formation, vient de se positionner auprès du COFRAC afin de certifier les Organismes de Formation des Diagnostiqueurs Techniques Immobilier (OF DTI), selon l’arrêté du 2 juillet 2018. Depuis 2003, GLOBAL Certification® certifie des organismes de formation, notamment dans le domaine du bâtiment et de l’amiante, au […]

Le Grand Circuit des Diagnostiqueurs Immobiliers est lancé !

Nouvel évènement phare pour les diagnostiqueurs immobiliers, le Grand Circuit des Diagnostiqueurs Immobiliers a démarré son cycle de conférences et de rencontres en régions. Les deux première étapes se sont tenues le jeudi 14 juin et le mercredi 20 juin, respectivement à Lyon et Bordeaux. L’occasion pour les diagnostiqueurs locaux d’entrer en contact avec leurs […]

Les factures non conformes source de retards de paiement

Article rédigé en partenariat avec NetPME Les entreprises prendraient de plus en plus conscience de l’importance des délais de paiement et donc de respecter leurs partenaires commerciaux. Dans les faits pourtant, les plus gros acteurs ne seraient pas toujours de bons élèves, avec une facture sur 7 qui resterait bloquée dans les méandres administratifs de […]

Transmission d’une TPE/PME : s’y préparer et préparer son entreprise est la règle n°1

Article rédigé en partenariat avec NetPME  Transmettre ou céder son entreprise devrait être inscrit dans le calendrier de chaque dirigeant pour voir son activité perdurer. Et si la règle principale des responsables des PME et TPE est de se préparer à cette échéance, des investissements réguliers sont son corollaire. Conseils de Marc Pagezy, PDG d’Eurosearch […]

« La recertification doit encore évoluer pour rester à un coût acceptable » – Philippe Durand (Bureau Veritas Certification)

Bureau Veritas Certification est leader mondial de la certification. Philippe Durand, responsable du secteur Construction – Immobilier revient sur les enjeux du marché. Certification et recertification : quel est votre point de vue ? La certification dans le domaine du diagnostic immobilier a été mise en place il y a 10 ans pour fiabiliser un […]

Localisez vos véhicules à tout moment

Pratiques et faciles d’utilisation, les technologies intelligentes se sont peu à peu imposées dans notre quotidien grâce aux économies qu’elles permettent de réaliser. Pour les sociétés contractantes en électricité, l’adoption d’une technologie de géolocalisation de véhicules par satellite permet non seulement de gagner en productivité et de réaliser des économies, mais également d’améliorer le service […]

Financement : « une gestion évolutive du matériel des électriciens »

Leasecom, pionnier de la location financière et de l’économie de l’usage, aide les entreprises en leur proposant une gestion évolutive des équipements réputés à forte obsolescence. Créée en 1984, elle regroupe un réseau de 1 100 partenaires constructeurs, distributeurs et éditeurs. Rencontre avec Frédéric Amichot, responsable du développement marché. Que signifie « productivité responsable » […]

Application pour états des lieux : le développement du marché selon ImmoPad

La société ImmoPad a développé en 2011 une application pour tablettes dédiée aux opérateurs en état des lieux et à la visite d’immeubles. Deux activités en mutation avec de nouveaux acteurs et de nouvelles solutions dématérialisées. Benoit BECKENDORF, directeur d’ImmoPad, revient sur les tendances de ces marchés et sur les évolutions du logiciel ImmoPad, qui […]

Le Label TEEC garant de la Transition Energétique et Ecologique pour le Climat

Instauré par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte et destiné aux investisseurs (sociétés de gestion de portefeuille, fonds d’investissement, fonds d’actions cotés), le Label TEEC garantit que le fonds contribue au financement de la transition énergétique. AFNOR Certification est habilitée à délivrer ce label. Quels fonds sont éligibles ? Le label […]

VIDEO – La couverture des risques métiers dédiées aux électriciens

MMA INOVENCE, cabinet d’assurance spécialisé en entreprises et basé sur l’est de la France, a développé une offre d’assurance entièrement dédiée aux intégrateurs électriciens. Christophe Heberlé, gérant de la société, présente cette offre à l’occasion de l’étape de Lille du Grand Circuit 2018 des Intégrateurs Electriciens. => Lire également l’interview de Christophe Heberlé : « […]

Dématérialisation des marchés publics : une journée d’échanges en Alsace (31 mai)

Au 1er octobre 2018, les procédures de marchés publics seront totalement dématérialisées. Quels sont les changements à venir et comment vous tenir prêt ? Les intégrateurs et électriciens d’Alsace sont conviés à une journée d’échanges le 31 mai afin de découvrir les solutions pratiques avec le Réseau Commande Publique Alsace, partenaire de l’Anitec. Au programme […]

La délégation sénatoriale aux entreprises propose une loi pour moderniser la transmission

Article rédigé en partenariat avec NetPME

Formation professionnelle : ce qui change pour les entreprises

Article rédigé en partenariat avec NetPME

Géolocalisation de véhicules : quels avantages pour les électriciens ?

Pour les sociétés contractantes en électricité, l’adoption d’une solution de géolocalisation de véhicules permet non seulement de gagner en productivité et de réaliser des économies, mais également d’améliorer le service client. Il existe de nombreux avantages à la géolocalisation de véhicules pour les électriciens : Localisez vos véhicules à tout moment: identifiez les véhicules à proximité […]

« Une approche commerciale devenue indispensable » – Gwenaëlle Gil-Paillieux (FFIE)

ENTRETIEN AVEC
Gwenaëlle Gil-Paillieux, déléguée générale adjointe de la Fédération Française du Génie Electrique et Energétique.

Les électriciens sont-ils de bons commerciaux ?
La profession d’électricien pose des problématiques spécifiques, notamment en ce qui concerne les démarches commerciales. Sur ce plan, les électriciens ne sont pas les plus efficaces. Ce sont d’excellents professionnels, mais de mauvais commerciaux. Pourquoi ? […]

Eric Sfreddo (Etablissements Jouannot) – « Il faudra sérieusement relancer les circuits classiques de recrutement »

ENTRETIEN AVEC Eric Sfreddo, président de la société Jouannot. Entreprise polyvalente spécialisée dans la rénovation électrique depuis 1948, les etablissements Jouannot, travaillent essentiellement sur le secteur de Maubeuge (Nord). Avec 35 salariés et un périmètre d’intervention très étendu, l’entreprise est un des leaders régionaux. Sur quel segments de marché intervenez-vous ? Nous travaillons indifféremment dans […]

amiante-cstb-rivp

CSTB et RIVP partageront leurs données : amiante, BIM,…

Le CSTB et la Régie Immobilière de la Ville de Paris (RIVP) ont conclu un partenariat de recherche afin de travailler ensemble sur tout un panel d’outils, allant de la maquette numérique au pré-diagnostic amiante en passant par l’optimisation énergétique. Etienne Crépon, président du CSTB, et Serge Contat, directeur général du bailleur social, expliquent leur […]

Christophe Heberlé (MMA INOVENCE) : « Assurer les professionnels en fonction de leurs besoins »

ENTRETIEN AVEC Christophe Heberlé, gérant de MMA INOVENCE, cabinet d’assurance spécialisé en entreprises et basé sur l’est de la France. Il est l’un des plus importants cabinets au niveau du groupe MMA. Vous avez développé une offre spécifique pour les électriciens. Quelle est-elle ? Nous sommes présents sur tout le territoire, avec contrat de groupement […]

Dénonciations en cas d’infractions routières : bilan mitigé

La majorité des employeurs (77%) ont déclaré avoir dénoncé leurs salariés coupables d’une infraction au code de la route, majoritairement pour être conforme à la réglementation. Mais bon nombre d’entre eux le font à contre-cœur et près de la moitié ont vu leurs craintes se confirmer quant à une dégradation du climat social dans leur […]

Evaluation du dispositif “reconnu garant de l’environnement” (RGE)

La mission interministérielle s’étant penchée sur le dispositif RGE estime qu’il doit être maintenu et renforcé comme label de référence, sous réserve d’améliorations. Des recommandations précises sont données en ce sens.

Réforme de l’apprentissage : les mesures clés pour les entreprises

Aides à l’embauche unifiées et ciblées sur les TPE/PME, assouplissement de la rupture du contrat, horaires et durée du travail adaptés aux besoins des entreprises, embauches toute l’année, certification des maîtres d’apprentissage, coécriture des programmes… Tour d’horizon des mesures de la réforme à destination des entreprises. « La France compte 400 000 apprentis, soit seulement […]

Quand la RC pro est revue à la baisse

ANITEC (Alliance Nationale des Intégrateurs de TEChnologies connectées), le Syndicat des intégrateurs installateurs courant faible, a négocié avec MMA Inovence un contrat type qui fait chuter de 20% en moyenne le prix de l’assurance professionnelle. Une négociation en amont Pour un indépendant ou une PME il est difficile de peser lourd face à son assureur […]

Stratégie d’entreprise et management : les électriciens face à la révolution numérique

Quelles pourraient être les nouvelles manières d’entreprendre et de diriger pour faire entrer de plain-pied les entreprises d’électricité et leurs salariés dans la « révolution numérique » ? Comment permettre à ces dernières de capter de nouveaux marchés ? Ce sont les questions sur lesquelles se sont penchés la Fédération française des entreprises de génie électrique et […]