Interview métier : un mesureur de perméabilité à l’air des bâtiments témoigne

Christophe Guyot est le fondateur d’Econobat, entreprise indépendante implantée au coeur de la Picardie. Il a accepté de nous parler de son activité et de partager sa vision du secteur de la perméabilité à l’air.

Bonjour M. GUYOT, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

“Issu, à l’origine, du monde de l’informatique et plus globalement de l’architecture du système d’information, ma passion pour l’énergie et le climat m’a naturellement guidé vers une activité utile dans le domaine environnemental, au travers de l’entreprise Econobat, créée en janvier 2011.”

Quel est votre activité, plus précisément ?

“Étant certifié Qualibat 8711, l’entreprise réalise principalement les mesures de perméabilité à l’air de l’enveloppe des bâtiments, sur le parc résidentiel, avec également un important développement sur les projets en tertiaire pouvant atteindre plusieurs milliers de m² (l’entreprise dispose actuellement de 7 ventilateurs, soit une capacité de + de 52000m²/h).

De plus, nous proposons des services d’inspection thermographique par caméra infrarouge et la mesure des débits des systèmes de ventilation.”

Depuis combien de temps êtes-vous mesureur d’étanchéité à l’air ?

“Depuis le début de l’activité en 2011, je réalise les mesures de perméabilité à l’air avec la certification Qualibat 8711 (obtenue en septembre 2011).”

Quels types de client s’adressent à vous ?

“Le champs est large. Cela va du client particulier, en passant par les architectes, les partenaires comme les bureaux d’études thermique, les entreprises de construction et entreprises générales, ainsi que les collectivités locales et les aménageurs sociaux.”

Pouvez-vous nous décrire votre journée-type ?

“Préalablement, il faut s’assurer de la compatibilité des conditions météorologiques afin qu’elles soient favorables au bon déroulement des mesures.

Sur site, la préparation du bâtiment et les mesures sont généralement réalisées le matin, lorsque cela est possible, incluant la recherche des zones de fuites et leurs niveaux d’importance. C’est le moment aussi de transmettre et d’échanger avec les corps d’état présents sur le terrain afin de les sensibiliser sur les problématiques de l’étanchéité à l’air, si nécessaire. Le reste de la journée est principalement consacrée à la partie rédactionnelle et administrative.” 

Comment évaluez-vous les évolutions du métier depuis le démarrage de votre activité ?

“La prise de conscience des acteurs de la construction ou rénovation, concernant les problématiques d’étanchéité à l’air, nous amène à intervenir et conseiller de plus en plus tôt dans le processus d’un projet. Auparavant, nous étions seulement sollicité pour effectuer la mesure de perméabilité à l’air ; aujourd’hui, nous réalisons des sessions de sensibilisation pendant le premier œuvre et sommes parfois consulté dès la phase de conception.”

Quels sont vos projets ?

“Prochainement, l’entreprise proposera les mesures de perméabilité à l’air des réseaux aérauliques (prévues pour Effinergie +, THQE, Bepos, etc.) ainsi que la détection de la pollution électromagnétique/radiofréquence.”

D’après vous les différents acteurs se sont-ils suffisamment bien préparés au passage à la RT2012 ?

“La perméabilité à l’air des bâtiment ne fait pas encore l’unanimité et est parfois considérée comme une contrainte, comme la nouvelle réglementation thermique 2012. Néanmoins, de grands pas ont été franchis et la bonne direction est prise pour réaliser des bâtiments moins énergivore, plus intelligent et parfois communiquant. Les acteurs de la construction/rénovation prennent peu à peu conscience des enjeux de l’énergie, des évolutions de la réglementation thermique, ainsi que les nouveaux labels. Il s’agit de l’affaire de tous.”

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire

*