Electricité : une nouvelle certification

Diagnostiqueur compétent pour la réalisation  de l’« état des installations intérieures électriques »,  vous devez pour exercer faire reconnaître votre savoir-faire. En effet, à partir du 1er janvier 2009, vous devrez être certifié pour accomplir cette mission du Dossier de Diagnostic Technique. Présentation de cette certification.

 

ORGANISMES CERTIFICATEURS

 

Certification éléctrique

Tout diagnostiqueur technique immobilier en exercice doit être en possession d’un certificat attestant de ses compétences.

 

La certification est délivrée pour une durée de 5 ans par un organisme de certification accrédité par le COFRAC (COmité FRançais d’Accréditation), conformément aux prescriptions de la norme EN ISO/CEI 17024.

 

 

Le diagnostiqueur fait ensuite l’objet d’une surveillance après 2 ans de certification au travers de l’analyse de rapports de diagnostics qu’il aura réalisés.

 

Sachez auparavant que les organismes de formation proposent des sessions de préparation aux examens de certification qui mettent en situation d’examen théorique et permettent la révision des points incontournables de la norme XP C 16-600.

 

Des tests gratuits sont également disponibles, par certains certificateurs, pour appréhender les compétences nécessaires.

 

 

L’EXAMEN

 

L’examen de certification de compétences des opérateurs de diagnostics comprend une épreuve théorique : QCM, (Questionnaire à Choix Multiples) et une épreuve pratique (mise en situation).

 

La théorie :

 

L’examen théorique sous forme de QCM  porte sur les exigences des arrêtés de “compétence” (bâtiment, matériaux, procédés, équipements, dispositifs réglementaires et normatifs, risque et sécurité).

 

Le candidat dispose de 45 minutes pour un QCM de 40 questions de type « 3 réponses » ou de type « vrai/faux ». Ce QCM est constitué de questions tirées au sort de façon aléatoire à partir d’une bibliothèque de questions.

 

Pour réussir un QCM, il est nécessaire d’obtenir une note globale de 12/20 (cette note peut dépendre du certificateur).

 

La pratique :

 

L’examen pratique met le candidat en situation de réalisation d’un diagnostic électrique, à partir de supports d’informations détaillées (descriptif du lieu, plan, descriptif des équipements et des installations, photos) permettant de comprendre le contexte.

 

Cette situation de « terrain » est suivie d’une période de rédaction des conclusions de la mission.

 

Des échanges verbaux  sont organisés afin que le candidat puisse apporter les informations nécessaires à l’examinateur pour juger de sa compétence technique.

 

Cet examen pratique dure environ 1 heure (40 minutes pour la mise en situation, 15 minutes pour la rédaction du rapport et 5 minutes de debriefing).

 

Avis de l’examinateur :

 

Chaque exigence « compétences des personnes physiques » définie dans l’annexe 2 des arrêtés d’application est notée selon 3 niveaux : « satisfaisant », « à améliorer », «insuffisant».  L’examinateur formule un avis quant à la certification du candidat (favorable ou défavorable).

 

Suivant le nombre d’exigences évaluées « Insuffisant » et l’avis de l’examinateur, l’examen est à repasser. Des sessions de rattrapage sont alors proposées.

 

Résumé :

Des diagnostics électricité sont déjà demandés pour les ventes qui auront lieu en 2009. Il est conseillé de penser à la certification dès maintenant afin d’éviter les tracas liés à la surcharge de dernière minute et pour un meilleur choix des dates et des lieux.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire

*