La formation électrique et ses enjeux

D’ici quelques semaines, la profession de diagnostiqueur immobilier se complètera d’une nouvelle facette : le diagnostic électrique. Afin d’obtenir la certification nécessaire à l’établissement de ce nouveau diagnostic délicat, il parait indispensable d’être parfaitement formé.

Dernière obligation en date dans le cadre du Dossier de Diagnostic Technique (DDT), l’Etat des installations intérieures d’électricité entrera en vigueur le 1erjanvier 2009 en cas de vente de tout ou partie d’un bâtiment à usage d’habitation lorsque l’installation date de plus de 15 ans. Il est défini par la norme XP-C 16-600. Comme tous les autres diagnostics il a pour but d’informer (rapport informatif sur l’état de l’installation) et de constater d’éventuelles « anomalies ».

 

 

Formation au diagnostic électrique

La formation à l’Etat des installations intérieures d’électricité, non obligatoire, est une étape non négligeable qui permet de limiter le risque d’erreurs et d’être plus productif sur le terrain.

 

Elle est aussi et surtout un atout supplémentaire pour la réussite de la certification qui, elle, est obligatoire.

 

 

 

 

LA FORMATION

 

Les organismes de formation proposent désormais tous des formations spécifiques qui durent généralement 4 ou 5 jours. Au programme de la théorie :

 

– Les lois générales de l’électricité (Tension, intensité, résistance, puissance),
– Les effets du courant électrique sur l’organisme,
– Les composants d’une installation électrique et les règles fondamentales de sécurité,
– Les appareils électriques,

– Méthodes d’essais et appareils de mesures,

– Le diagnostic des exigences de sécurité, la présence ou l’absence d’éléments de protection, de matériels et de différents dispositifs

– La rédaction d’un rapport.

 

Puis la mise en application pratique des notions théoriques abordées : entraînements permettant d’acquérir les bons gestes, mises en situation favorisant également la maîtrise d’une bonne relation clientèle, la rédaction de rapport de diagnostic au travers d’exercices pratiques et concrets.

 

Le coût de la formation est compris selon les organismes et suivant les prestations proposées entre 800 et 1500 € HT environ.

 

 

 

OBJECTIF DE LA FORMATION

 

A l’issue de la formation, les participants sont donc en mesure de réaliser un diagnostic technique d’installation intérieure d’électricité, (repérages, identification des constituants de l’installation, exécution de mesures et d’essais sur les différents éléments), de rédiger un rapport de diagnostic, de communiquer sur les objectifs, contenu et résultats du diagnostic, de s’exercer.

 

 

 

BON A SAVOIR

 

Il existe également des modules complémentaires à la formation de base, préparant par exemple :

  • aux examens de certification (mise en situation d’examen et révision de la norme XP C 16-600)
  • à l’habilitation électrique BR* (à la suite de cette formation, le stagiaire possède la connaissance des précautions à prendre pour éviter les accidents d’origine électrique).

 

* L’habilitation est la reconnaissance, par son employeur, de la capacité d’une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées ; la codification BR correspond au domaine de tension (B pour basse tension) et à la nature des travaux pouvant être réalisés (R pour intervention en basse tension). Une personne habilitée BR assure des interventions (dépannage, connexion avec présence de tension, essais et mesurages).

 

 

Résumé :

Le dernier né des volets majeurs du DDT nécessite une formation spécifique de quelques jours afin de bien conduire son diagnostic électrique et d’obtenir sa certification. Il est non négligeable de la planifier rapidement afin d’éviter l’encombrement des semaines précédant l’entrée en vigueur officielle.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire

*