Tous les articles sur le sujet
Métier Électricien

Installation à basse tension : mise en œuvre des canalisations et des connexions – Les connexions

Le guide UTE C15-100 insiste sur la nécessaire durabilité dans le temps de la continuité électrique et de la tenue mécanique des connexions. Les épissures sont bien évidemment interdites. L’accent est mis sur la capacité des bornes et sur le nombre de conducteurs par borne déclarés par le constructeur.

Installation à basse tension : mise en œuvre des canalisations et des connexions – Les canalisations et leurs modes de pose

Dans les installations électriques à basse tension, la pose des canalisations et la réalisation des connexions obéissent à de nombreuses règles de l’art décrites principalement dans le guide UTE C 15-520. Sans prétendre être exhaustif, ce dossier vous propose un tour d’horizon des nouveautés à retenir.    

Mise à la terre des immeubles existants : les fonctions

Les fonctions de mise à la terre des immeuble existants sont multiples : éclairage de sécurité, d’évacuation, d’ambiance, antipanique… Récapitulatif.

Mise à la terre des immeubles existants : les autres éléments

Après la mise en oeuvre de la prise de terre, quels sont les autres éléments ? Conducteur de terre, borne principale de terre, barrette de mesure, liaison équipotentielle principale ou locale…

Mise à la terre des immeubles existants : la prise de terre

La sécurité des personnes contre les chocs électriques repose sur l’association d’une protection principale (contre les contacts directs) et d’une protection complémentaire en cas de défaut (contre les contacts indirects).

Mise à la terre des immeubles existants : normalisation et règlementation

La sécurité des personnes, contre le contact avec des masses mises sous tension à la suite d’un défaut d’isolement, repose sur la mise à la terre des équipements électriques. Si les installations existantes n’en possèdent pas, une mise en sécurité s’impose.

Protection différentielle : exemples d’emploi des DDR prescrits par la réglementation

Concernant les dispositifs à courant différentiel résiduel en général : Pour une installation alimentée selon le schéma TT, la norme NF C 15-100 impose la mise en œuvre d’au moins un DDR associé à la mise à la terre des masses. Dans les installations réalisées en schéma TN, un dispositif différentiel doit protéger les masses de toute partie d’installation située en dehors de la zone d’influence de la liaison équipotentielle principale (extérieur du bâtiment lorsque la prise de terre est constituée par une boucle en fond de fouille). Le conducteur de protection de ces masses est relié à une prise de terre locale ou au conducteur de protection de l’installation, en amont du dispositif différentiel. Dans le cas d’un schéma IT, un dispositif différentiel doit protéger tout groupe de masses mis à la terre séparément ou toute masse mise à la terre individuellement.

La responsabilité décennale : les grands principes

Tous les constructeurs contractuellement liés au maître d’ouvrage par contrat de louage d’ouvrage sont assujettis à une responsabilité civile décennale. Ce n’est pas le cas de la majorité des fournisseurs de matériaux (fabricants, négociants…), ni des entreprises intervenant en qualité de sous-traitant, mais ces dernières demeurent responsables vis-à-vis de l’entrepreneur principal (la jurisprudence assimile cette obligation de résultat à une présomption de responsabilité : il leur est donc nécessaire de se garantir).

Améliorer la performance énergétique d’un logement avec des produits adaptés et performants

Grâce à une offre domotique assez vaste, les équipements proposés permettent de satisfaire les occupants souhaitant concilier confort d’utilisation (écran tactile murale, pilotage via internet) et performance énergétique.

Domotique : commande des volets et de l’éclairage

Les solutions pour automatiser les équipements de son logement (commandes des volets roulants, commande de l’éclairage).

Piloter son installation domotique

Le pilotage de son installation domotique permet de créer des scénarii et ainsi de gérer simultanément plusieurs commandes. Explications.

L’infrarouge

La technique du rayonnement infrarouge est utilisée depuis des décennies dans nos équipements audiovisuels. Fiable et bon marché, elle est aujourd’hui extrêmement bien adaptée aux applications de commande à distance et de détection.

Les courants porteurs en ligne (CPL)

La technologie des Courants Porteurs en Ligne permet de transmettre des informations numériques sur le réseau électrique existant. De fait facile et rapide à déployer, elle permet entre autre une gestion efficace du chauffage électrique.

Les radiofréquences

Aussi appelées ondes radio, les radiofréquences disposent d’une grande souplesse des conditions d’installation et d’un large champ d’application. Elles constituent une des solutions privilégiées pour les besoins domotiques.

norme nf c 15-100 amendement 5

Norme NF C 15-100 : l’essentiel !

La norme NF C 15-100 est la norme qui fixe toute la réglementation des installations électriques en France. Le respect de la norme NF C 15-100 permet d’assurer la sécurité, le bon fonctionnement des installations électriques et les besoins normaux des usagers. Principe et obligations.