Une solution à moindre coût : la mise en place d’un contrat d’exploitation de chauffage avec engagement de résultat

Qui est responsable de la consommation de chauffage ici ?

Dans le panel des solutions d’amélioration énergétique en copropriété, il est un champ d’action à très fort effet de levier : celui de la conduite et de l’entretien des installations thermiques de la copropriété (chaudière, bruleur, échangeur de chauffage urbain, producteur d’eau chaude sanitaire…). Ces installations sont bien souvent l’objet d’un contrat simple d’entretien, de nettoyage et vérification. Or ce sont ces installations qui consomment l’énergie de la copropriété pour assurer les différents services du chauffage ou encore de la production d’eau chaude sanitaire.

Le contrat d’entretien qui porte sur les installations thermiques peut, à condition d’être bien défini et correctement négocié, être transformé pour contrôler et surtout maîtriser les consommations d’énergie tout au long de la saison de chauffage. On parle alors d’un contrat de résultat ou encore d’un contrat avec engagement de résultat. Ce contrat permet à la copropriété de désigner un prestataire-pilote responsable de la conduite des installations et des consommations d’énergie. Dans ce cas le prestataire s’engage à maintenir une température de confort contractuelle ainsi qu’une cible de consommation d’énergie assortie. Chaque année à la fin de la saison de chauffe, un bilan est tiré afin de savoir si la cible a été atteinte : si la consommation de chauffage est inférieure, le prestataire a réalisé des économies ; si la consommation est supérieure à la cible le prestataire est en excès, il est pénalisé en conséquence.

On se situe dans une démarche d’efficacité énergétique qui permet de faire des gains substantiels (15 à 30% parfois) grâce à une réelle conduite des installations.

Laisser un commentaire

*