Les gros travaux : les conséquences d’une absence de préparation et de Plan pluriannuel de travaux

Un des problèmes importants de la Copropriété est celui-ci :

  • Les copropriétaires, mais aussi le conseil syndical et le syndic ne savent pas, la plupart du temps, quel est l’état exact de la copropriété (ouvrage par ouvrage : toiture ; caves ; balcons, etc… – ou équipement par équipement, voire partie d’immeuble par partie d’immeuble) ;
  • de ce fait, les copropriétaires attendent que les ouvrages ou équipements soient dégradés pour intervenir ;
  • les copropriétés agissent donc souvent au coup par coup, dans l’urgence, au prix fort et sans réel appel d’offre.

Ces interventions coûtent au final très cher et ne sont ni satisfaisantes ni, souvent, suffisantes (partielles, non mises en cohérence, etc.).

Par ailleurs ces travaux non programmés sont difficiles à payer par les copropriétaires les plus modestes du fait que ceux-ci n’ont pas anticipés ni provisionnés les interventions correspondantes. Les impayés se développent, la gestion devient plus tendue (ainsi que les relations entre les copropriétaires), l’entretien courant pâtit de cette situation et la copropriété peut être entraînée dans une spirale plus ou moins rapide de dégradation.

Il y a deux solutions :

  • Ne rien faire, ce qui aura pour conséquence de faire basculer de nombreuses copropriétés dans la précarité du fait d’une insuffisance de gros entretien,
  • Mettre en place, de façon progressive, concertée et sociale un « plan pluriannuel de travaux » accompagné de la mise en place d’un « fonds travaux ».

Ce plan pluriannuel de travaux permet :

  • de tenir compte du vieillissement différentiel des ouvrages et des équipements (la couverture a une durée de vie différente des installations de distribution d’eau) ;
  • d’étaler les efforts financiers dans le temps ;
  • de disposer en permanence d’un immeuble en « bon état d’usage », de fonctionnement et d’aspect ;
  • de lancer des consultations d’entreprises très en amont et de faire ainsi des économies grâce à des appels d’offre rigoureux (en lançant les travaux dans l’urgence, on accepte souvent n’importe quel devis…).

Laisser un commentaire

*