ITE en copropriété : valorisation du patrimoine et gain énergétique

Irène Demoute, directrice commerciale de Socateb, répond aux questions du Grand Circuit Rénovation des Copropriétés sur la valorisation du patrimoine et les gains énergétiques liés à l’isolation thermique par l’extérieur (ITE).

Retranscription

Quel est le bénéfice en termes de valorisation du patrimoine avec l’ITE ?

Quand on fait une isolation thermique par l’extérieur, c’est plus qu’un aménagement technique, c’est aussi un embellissement de vos façades. Parce que vous pouvez remodéliser vos bâtiments. Tous ne s’y prêtent pas, mais avec la majorité des immeubles des 30 glorieuses on a la possibilité d’améliorer l’esthétique du bâtiment. De plus en plus, les études des bureaux d’études et des architectes associent des études architecturales pour donner une image au bâtiment.

La deuxième chose, c’est que de plus en plus les copropriétaires qui cherchent à acheter, ou les loueurs, recherchent des logements qui ont une valeur thermique plus performante. Parce que dans le temps on veut se sentir mieux. Le confort garde une part importante dans le bénéfice de l’ITE. Et ne pas perdre de place par rapport à une isolation intérieure, pour laquelle on estime une perte de 6 à 10 % à l’intérieur des logements.

Sur les immeubles des 30 glorieuses, quel gain énergétique peut on espérer ?

On peut passer de l’étiquette E à C. Donc généralement on est au delà des 25 % parce que la plupart des immeubles de ces années là n’ont pas été entretenus. Donc quand on regarde dans le cadre de la rénovation énergétique, quand on parle isolation thermique des façades, les toitures terrasses, les flocages en cave, les menuiseries… on arrive au delà des 25 % d’économies d’énergie.