Interviews | Vidéos | Quiz

Ventilation : une solution qui ne manque pas d’air

En ce début d’année 2022, VTI, fabricant français de solutions de ventilation pour la rénovation énergétique de l’habitat, commercialise une nouvelle solution de VMC basse pression, VENTIL +, une solution qui ne manque pas d’air ! Présentation du concept avec Patrick Fraisse, directeur général de VTI.

Patrick FRAISSE

Directeur Général
VTI

Quelles sont les particularités techniques de cette nouvelle solution ?

VENTIL + est une solution de VMC basse pression conçue spécifiquement pour la rénovation énergétique des copropriétés et logements sociaux. Notre solution a été élaborée pour être installée sur les conduits de ventilation naturelle qui équipent les bâtiments construits avant 1982 et engendre donc une dépression inférieure à 50Pa, limite à ne pas dépasser pour pouvoir réutiliser ces conduits existants que sont les conduits de ventilation maçonnés collectifs (SHUNT) et individuels.

VENTIL + présente de très beaux atouts pour la rénovation énergétique :

  • Son efficacité énergétique est exceptionnelle avec une puissance spécifique d’environ 0,0375 Wh/m3 d’air extrait. C’est plus de 6 fois supérieur à ce qu’exige la règlementation française ! Cette performance est atteinte grâce au travail effectué par notre département R&D à tous les niveaux : motorisation optimisée, ventilateur à réaction, algorithme de régulation avec notre brevet « Vitesse Auto Régulée ».
  • Le confort acoustique de notre nouvelle solution, obtenu grâce à la simulation numérique, notamment pour le design de son ventilateur, est également exceptionnel avec une pression acoustique de 27dB à 400 trs/mn. Concevoir des solutions de ventilation silencieuses pour satisfaire les copropriétaires a toujours été un leitmotiv important pour VTI.
  • VENTIL + dispose d’un Avis technique en versions Autoréglable, Hygro A et Hygro B, et est éligible aux Certificats d’Economie d’Energie.

En quoi est-elle novatrice par rapport aux systèmes existants ?

VENTIL + est novatrice par rapport aux systèmes existants grâce à son éco-conception ciblée fonctionnement basse pression, ce qui en fait la solution idéale pour la réhabilitation.

Notre solution intègre des capteurs de pression qui mesurent en permanence les besoins de ventilation du bâtiment. Pour répondre à ces besoins, l’unité de gestion électronique BOX REGUL + qui pilote les extracteurs ajuste en continu leur vitesse de rotation afin d’obtenir les meilleures consommations possibles.

Afin de permettre aux copropriétaires de contrôler leur système de ventilation, VENTIL + est intégrée dans notre offre de solutions de ventilation connectée INFOBOX REVOLUTION qui permet de télésurveiller et de piloter le système depuis n’importe quel outil numérique : smartphone, tablette, ordinateur.

À quelles problématiques répond-elle ?

VENTIL +, comme son nom l’indique, est une solution qui ne manque pas d’air ! Elle permet d’améliorer significativement la Qualité de l’Air Intérieur par rapport à une ventilation naturelle d’origine du bâtiment. C’est une problématique très importante quand on sait que nous passons environ 80% de notre temps en milieu intérieur.

VENTIL + répond tout aussi efficacement aux enjeux du réchauffement climatique, forte d’une sobriété énergétique exemplaire grâce à son éco-conception visant les meilleurs rendements possibles.

C’est, enfin, une solution qui garantit une simplicité d’installation inégalée sur le marché, avec des extracteurs poids plumes et des modes de fixation très rapides sur les souches de ventilation.

Les 40 ans de l’arrêté du 24 Mars 1982

Nous fêterons cette année les 40 ans du texte règlementaire majeur de la ventilation en France. L’arrêté du 24 Mars 1982 relatif à l’aération des logements pose comme principe l’ « aération générale et permanente » pendant la période de chauffage pour tout système de ventilation : des entrées d’air doivent être installées dans les pièces principales (séjour, chambres, etc.) et des sorties d’air doivent être réalisées dans les pièces de service (cuisines, salle de bain, toilettes, etc.) par des conduits à tirage naturel ou des dispositifs mécaniques, de manière à ventiler l’ensemble du logement.

Ce texte fixe également les débits hygiéniques minimaux à atteindre pour tout système de ventilation, en fonction des typologies de logements. Le 28 Octobre 1983, un arrêté modificatif introduit la notion de débits « réduits » pour les systèmes de ventilation hygroréglables.

L’arrêté du 24 Mars 1982 fixe également tout un ensemble de règles qui font encore office de références pour les acteurs du métier aujourd’hui :

  • En cas de présence d’appareils à combustion dans le logement, « le système d’aération doit pouvoir assurer les débits nécessaires à leur bon fonctionnement ».
  • Les conduits de ventilation peuvent être individuels ou collectifs.
  • Les entrées d’air doivent être installées de manière à éviter tout inconfort, ne doivent pas être obturables, et doivent pouvoir être entretenues facilement.
  • Interdiction de raccorder au système de ventilation, une hotte de cuisine équipée d’un ventilateur

Tous les Articles du Mag