Créateur de conférences éco-responsables

Réseaux de communication : certifier la conformité dans les logements collectifs

Réseaux de communication : certifier la conformité dans les logements collectifs

Partage


Newsletter

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter pour suivre nos actualités (conférences, interviews événements…)

, ,

La norme XP C 90-483 de novembre 2020, relative aux systèmes de câblage résidentiels secondaires des réseaux de communication, et le guide « Objectif fibre » de décembre 2021, imposent aux installateurs la réalisation du contrôle de leurs installations de communication avant leur livraison au client final. Arnaud ALEXANDRE, Responsable du service Courants Faibles du CONSUEL, présente le Certificat de Conformité proposé par l’association pour y répondre.

Arnaud ALEXANDRE

Responsable du service Courants Faibles
CONSUEL

Quels référentiels encadrent la validation des systèmes de câblage dans le bâtiment collectif neuf ?

La norme XP C 90-483 détaille les éléments de conception et de vérification des installations de câblage courant faible à l’intérieur des logements, conformément à l’annexe II de l’arrêté du 3 août 2016.

Le guide « Objectif Fibre : Installation d’un réseau en fibre optique FttH dans les immeubles neufs ou rénovés, résidentiels ou mixtes », est, quant à lui, la référence pour la réalisation de la colonne en fibre optique.

Ils apportent les informations nécessaires à la réalisation des installations de communication. Les installateurs y trouveront l’ensemble des éléments pour une conception optimale de l’installation, respectant la réglementation, du point d’arrivée de l’opérateur, jusqu’aux prises RJ45.

Quelles sont les dernières évolutions de ces référentiels ?

On peut citer, plus particulièrement :

  • Une obligation de contrôle de fin de travaux, et d’une mise à disposition au maitre d’ouvrage d’un rapport de vérification ou d’un certificat de conformité délivré par un organisme de contrôle indépendant (tel que le CONSUEL) ont été intégrés, en novembre 2020, dans la norme XP C 90-483.
  • De nombreux cas de figure représentatifs et une consolidation du dossier de récolement, dans lequel il est demandé le certificat d’autocontrôle (ou l’attestation de conformité) visé par l’organisme de vérification (tel que le CONSUEL) ont été intégrés, en décembre 2021, dans le Guide « Objectif fibre ».

CONSUEL, au-delà de fournir une réponse à la réglementation et en tant que partenaire historique de la filière électrique, promeut le cercle vertueux : mise en avant des compétences des installateurs / intégrateurs, satisfaction des opérateurs et des usagers, bon fonctionnement et pérennité des installations, au travers de son certificat dédié aux installations de fibre optique et/ou de réseaux de communication résidentiels.

Quel est le cadre de l’intervention du CONSUEL ?

Pour la partie fibre optique, nous nous référons au dossier de récolement qui réunit l’ensemble des documents techniques et administratifs relatifs au câblage de l’immeuble, tels que le schéma d’installation et les fiches des tests réalisés par l’installateur.

Pour la partie réseau de communication, nous nous appuyons sur le cahier de recette de l’installateur.

Nos prestations comprennent une intervention in situ en fin de travaux, la vérification de la bonne mise en œuvre des équipements, le respect des règles de l’art et de la réglementation tout comme la réalisation de mesures, par sondage et échantillonnage, en différents points des installations.

Nous assurons ainsi une vérification de tous les signaux et services, pouvant être supportés par les liens et présents sur une prise RJ45.

Les conséquences d’une installation ne répondant pas aux règles de l’art sont-elles “visibles” dès les premiers usages ?

Effectivement, dans la majorité des cas l’installation ne fonctionnera pas de façon satisfaisante. Néanmoins, certaines prises ne sont pas toujours utilisées dès la réception par l’occupant du logement, le constat n’en sera donc que retardé.

De plus, des réseaux non réalisés correctement, risquent de se dégrader et vieillir prématurément. Les dysfonctionnements peuvent donc apparaître plusieurs années après la réception des travaux. C’est tout l’objet de notre certificat de conformité et du cercle vertueux que nous encourageons, dont les maîtres mots sont : compétence, satisfaction, pérennité.

Prochaines conférences Grand Circuit