Créateur de conférences éco-responsables

Les métiers de l’électricien : monteurs et techniciens électriciens

Les métiers de l’électricien : monteurs et techniciens électriciens

Partage


Newsletter

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter pour suivre nos actualités (conférences, interviews événements…)

Ils sont au centre de la réalisation de l’installation courant fort (haute et/ou basse tension) ou courants faibles (téléphonie, VDI, détection incendie et intrusion, domotique) à l’intérieur des bâtiments en se référant aux plans fournis. Les monteurs sont souvent spécialisés sur un ou plusieurs types d’activité, suivant l’environnement où l’entreprise travaille, résidentiel, tertiaire, industrie, travaux extérieurs, tableaux. Les dépanneurs et techniciens de maintenance interviennent quant à eux sur une installation existante.

Les monteurs électriciens

Il réalise traditionnellement l’installation électrique d’un bâtiment par la mise en place du réseau de câbles qui distribue le courant, le raccordement des différents appareillages : tableaux électriques, dispositifs de sécurité, etc.
Il commence d’abord par prendre connaissance des plans architecturaux, des schémas de câblage ; il repère sur place la disposition des lieux. Puis il travaille à l’installation proprement dite :

  • réalisation des canalisations et des supports (traçage, percement des murs, scellements) ;
  • pose des câbles ; montage de l’appareillage basse-tension : tableaux électriques, interrupteurs, prises de courant ;
  • mise en place des équipements d’éclairage, de chauffage, de climatisation ou de force motrice ;
  • raccordement des différents matériels.

En cours d’installation, il peut réaliser des opérations d’usinage mécanique (découpe, cisaillage, perçage, soudage…) qui lui permettent de construire les supports ou les armoires électriques. Lors de la mise en service, il contrôle l’installation avant la mise sous tension, effectue les essais (mesures, tests) et les réglages.

Si les aspects traditionnels de la profession subsistent (branchement au réseau ERDF, câblages, pose de matériel d’éclairage ou de chauffage…), les activités du monteur-électricien s’appliquent désormais à des équipements très variés :

  • en milieu industriel, il met en place, raccorde et entretient les différents constituants d’un automatisme : moteur, convertisseur de courant, automate programmable (ordinateur industriel qui pilote les machines) ;
  • dans les logements et les bureaux, il effectue l’installation des réseaux domotiques qui assurent des fonctions de sécurité (alarme incendie, alarme anti-intrusion…) ou de gestion technique (conduite du chauffage et de la climatisation, commande automatique de l’éclairage ou de la ventilation) ;
  • il peut également participer à l’installation de systèmes de communication (téléphonie intérieure, recherche de personnes sur site…), de surveillance (circuit vidéo…) ou de signalisation (téléaffichage, distribution de l’heure).

Le monteur-électricien est donc de plus en plus détenteur d’un ensemble de compétences qui lui permettent de connecter aussi bien des équipements courants forts (moteurs, etc.) que des systèmes courants faibles porteurs d’informations (dispositifs de contrôle/commande, sécurité, alarme, communication).

Les monteurs électriciens spécialisés

Le monteur charge de maintenance ou dépanneur assure quant à lui la maintenance des circuits électriques et des différents équipements : localisation de la panne, établissement d’un diagnostic, remplacement de la pièce ou du composant défectueux, remise en état de fonctionnement.

Le monteur-électricien en réseaux de distribution est lui spécialisé sur les branchements amenant le courant du réseau de distribution ERDF jusqu’à la propriété du client en amont du compteur électrique. Il vérifie l’état des équipements du réseau de distribution EDF : visites des lignes et des postes électriques. Lorsque le fonctionnement des installations est interrompu, il recherche l’origine de la panne.

Le tableautier ou câbleur est un électricien spécialisé dans la conception de tableaux électriques. Il est en mesure de pouvoir réaliser et mettre en œuvre tout type de câblage.

L’électricien technicien de contrôle veille à la qualité des produits ou des installations. Il utilise des appareils de mesure et effectue des contrôles en cours ou en fin de fabrication. Il recherche la cause des défauts constatés et propose des solutions d’amélioration. Il peut également définir les méthodes de tests et choisir les appareils.

Voir les autres métiers de l’électricien :

 Cet article a été rédigé en collaboration avec CSEEE.

Prochaines conférences Grand Circuit