Logiciels de diagnostic immobilier et nouvelles technologies : les diagnostiqueurs sont de plus en plus équipés

En janvier 2014, infodiagnostiqueur a réalisé une enquête en ligne auprès des diagnostiqueurs immobiliers à propos de leurs logiciels. Si pour certains diagnostics un logiciel est indispensable, pour d’autres, tel l’état des lieux, encore beaucoup de diagnostiqueurs utilisent toujours Word ou Excel. Quels sont les logiciels les plus utilisés et comment sont équipés les diagnostiqueurs immobiliers ?

L’étude s’est déroulée en ligne en janvier 2014 auprès d’un panel de 5 000 diagnostiqueurs immobiliers. 253 réponses ont été retenues.

Les logiciels de diagnostics immobiliers

Pour la réalisation des rapports de diagnostics du DDT, le logiciel Liciel arrive en tête avec plus de 35% d’utilisateurs, suivi de loin par WinCarrez et Analysimmo qui dépassent légèrement la barre des 10%, les autres logiciels étant plus loin derrière.

En ce qui concerne la réalisation du rapport DPE dans le cadre du DDT, Liciel conserve sa première place avec plus de 40% d’utilisateurs. En revanche ce sont les logiciels WinDPE et Analysimmo qui arrivent en deuxième et troisième positions à un peu plus de 10%, puis dans la foulée Imm’pact, WinCarrez, Fisa DPE et DPE WIn.

Pour la réalisation des états des lieux, les diagnostiqueurs immobiliers utilisent encore « les méthodes à l’ancienne » : un peu plus de 25% se servent encore de Word ou Excel et un peu plus de 6% n’utilisent que le papier !

Pourtant les deux critères les plus pris en compte pour le changement de logiciel sont la facilité d’utilisation et la productivité, le coût n’arrive qu’en troisième position.

Le matériel « nouvelles technologies » associé aux logiciels de diagnostics immobiliers

La grosse majorité des diagnostiqueurs possède un ordinateur fixe (89%) et un ordinateur portable (80,7%). Le tablet PC est lui aussi assez utilisé (68% des diagnostiqueurs en sont équipés), plus que la tablette tactile (46,3%).

Par ailleurs, les diagnostiqueurs immobiliers sont maintenant bien équipés en téléphonie mobile puisqu’ils possèdent tous un smartphone ou un iPhone.

Avec les évolutions règlementaires, comme celles qui ont été mises en place pour le DPE, il y a fort à parier que les diagnostiqueurs devront s’équiper de plus en plus de logiciels spécialisés. Et s’ils veulent gagner en productivité et en qualité, il conviendra de délaisser les méthodes « papier » ou les programmes type Word/Excel. Ce que certains ont déjà fait !

 

Pour en savoir plus :

Vous trouverez un tableau listant les différentes marques de logiciels du marché, avec les solutions qu’ils proposent : Liste des logiciels de diagnostics immobiliers

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire

*