Interviews | Vidéos | Quiz

La qualité d’air intérieur en chiffres

Au quotidien nous sommes exposés à de multiples « polluants présents dans l’air intérieur » : particules, composés organiques volatiles (COV), moisissures, acariens… leurs sources sont multiples.

Ces différents polluants ont des effets sur la santé plus ou moins importants qu’il faut considérer afin de limiter leurs impacts.

Garantir une bonne qualité d’air intérieur (QAI) dans le logement, c’est à la fois réduire les émissions de polluants et assurer un bon renouvellement d’air dans le logement.

Elle dépend à la fois des caractéristiques du logement et du comportement de chacun.

La qualité d’air intérieur en quelques chiffres :

D’où viennent les polluants intérieurs ? 

Des équipements du logement

Revêtements de sols, peintures, vernis, colles, isolement, ameublement, …

De l’activité humaine

Cuisine, tabac, humidité / vapeur d’eau, produits d’entretien, véhicule dans un garage attenant, …

De l’air extérieur

Gaz d’échappement, proximité d’activités indutrielles ou agricoles, pollens, bactéries, particules fines PM2.5 et PM10, …

Pour évacuer ces nombreux polluants, une seule solution : ventiler.

C’est un besoin vital, un geste essentiel pour la santé.

En effet, la ventilation a un rôle clé à jouer. Elle est essentielle pour assurer un air de qualité dans le logement. Elle a pour objectif de remplacer l’air « vicié « par de l’air « neuf ». L’air doit circuler des pièces principales vers les pièces humides puis être extrait en toiture.

Ainsi, elle participe à la préservation du bâtiment mais aussi au bien-être et au confort des occupants. Depuis 1969, la ventilation est obligatoire dans les logements construits à partir de cette date.


Pour en savoir + sur Acthys & nos solutions de ventilation, téléchargez notre catalogue 2021 grâce au formulaire ci-contre.

Tous les Articles du Mag