Interviews | Vidéos | Quiz

Recharge dans les bâtiments tertiaires : cas d’usage et options de raccordement

Les cas d’usages des infrastructures de recharge de véhicules électriques (IRVE) dans le tertiaire sont plus variés que dans le résidentiel. Exploration des configurations de raccordement au réseau, avec Olivier Terral, responsable du Pôle co-construction et partenariats au sein du Programme Mobilité Électrique d’Enedis.

Quelles sont les particularités de l’installation IRVE dans les immeubles de bureaux ?

Les parkings privés sont classés ERT (établissement recevant des travailleurs) dès lors qu’ils accueillent moins de dix visiteurs extérieurs à l’établissement. La réglementation, notamment celle définissant les mesures de protection au risque incendie, est moindre que celle destinée aux parkings accueillant du public comme les centres commerciaux et les bâtiments administratifs. 

Prenons un premier cas de figure, dans lequel un employeur a besoin d’alimenter une dizaine de places pour ses employés. La pratique la plus commune consiste à regrouper ces places et à les dédier à la recharge. Les bornes sont raccordées à un tableau électrique, connecté à un compteur issu du réseau public ou connecté au Tableau Général Basse Tension (TGBT) de l’immeuble. Si le propriétaire du parking souhaite déléguer la recharge à un opérateur, il est également possible d’installer un compteur du gestionnaire de réseau dans ce tableau électrique dédié à l’alimentation des bornes de recharge, afin de pouvoir séparer les consommations électriques de l’opérateur, de celles du compteur principal de l’immeuble.

Les options seront les mêmes dans le cas d’un immeuble multi-occupants, où chaque entreprise souhaite proposer un service de recharge différent sur des zones distinctes du parking. Des normes supplémentaires s’appliquent toutefois en termes de sécurité incendie, pouvant induire des investissements complémentaires, notamment pour l’installation de portes coupe-feu.

Quelles sont les exigences pour les établissements ouverts au public ?

Un parking clos et couvert accueillant plus de 10 visiteurs extérieurs à l’établissement sera classé ERP (établissement recevant du public). Dans ce cas, les dispositions relatives au risque incendie peuvent contraindre l’emplacement et la configuration de l’installation de recharge : par exemple, l’installation de bornes d’une puissance supérieure à 22 kW en dessous du rez-de-chaussée et du premier niveau inférieur ne sera possible que dans un parking équipé d’un système d’aspersion (sprinklage, arrosage par brouillard d’eau…). Le détail de la réglementation est disponible dans le “Guide pratique relatif à la sécurité incendie dans les parcs de stationnement couverts ouverts au public”, édité par la DGSCGC*. Pour les parkings extérieurs, l’installation de bornes de recharge – y compris de forte puissance – peut être réalisée sans contrainte particulière.

La recharge publique implique également de se conformer au décret IRVE n° 2021-546 du 4 mai 2021 portant modification du décret n° 2017-26 du 12 janvier 2017, qui clarifie en particulier l’obligation d’ouverture de la recharge à tous les publics, de manière non discriminatoire. Il s’agit notamment de s’assurer que les standards de prises sont respectés, de garantir la déclaration et le positionnement GPS de l’installation, d’assurer l’interopérabilité du paiement de la recharge, ainsi que de fournir les données statistiques et dynamiques sur la disponibilité de la borne.

Quels sont les outils mis à disposition par Enedis pour faciliter la réalisation d’un projet IRVE ?

Enedis accompagne le maître d’ouvrage et ses partenaires pour l’accès à la puissance électrique. Nous proposons aux bureaux d’études de réaliser gratuitement l’analyse d’impact en regard de la capacité locale de puissance disponible du réseau public de distribution. Celle-ci leur permettra d’identifier le type de raccordement (du simple branchement jusqu’au renforcement de réseau) et d’avoir une estimation de coût et délais de leur projet. Nous fournissons également en libre accès l’ensemble de la cartographie du réseau.
Avec notre simulateur de raccordement basse tension “Tester mon raccordement”, les entreprises et les collectivités peuvent également réaliser eux-mêmes cette première estimation générale d’impact de leur projet, ce qui leur donnera l’opportunité d’en adapter le dimensionnement ou la localisation pour optimiser le coût et le délai de raccordement. Et pour faciliter le processus de raccordement lorsque le projet se précise, Enedis a entièrement dématérialisé le parcours de demande au travers du portail raccordement.

* Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises

En savoir +

Tous les Articles du Mag